Wednesday 01 April 2020
Opinion

TOGO/ Le colon a décidé, le nègre a exécuté l’ordre!

Le maître blanc de France a parlé, ses sujets noirs de la HAAC se sont exécutés vite et bien en fermant deux journaux de leur propre pays.
J’ai souvenance qu’un media français, cette année 2020, avait pris le plaisir, dans une émission, de moquer copieusement les autorités togolaises en tenant des propos qui, au-delà, ridiculisent toute une nation. Ces journalistes français, a une heure de grande écoute, avaient déclaré, avec grands éclats de rire, qu’Eyadema et ses enfants sont des dealers de drogue et que le Chef de l’Etat défunt, le général Gnassingbé, avait carrément transféré le trésor public a son domicile prive. Cela m’avait fait mal au cœur, personnellement, et j’ai eu honte.
Qu’on aime la famille Gnassingbé ou pas, cette dérive est de nature à faire ressentir un malaise et, en tant que Togolais, on doit avoir pris ombrage de cette façon de tourner en dérision notre pays, car c’est avilissant quoi qu’on en pense.
Autant que je me rappelle, l’ambassadeur du Togo à Paris n’a adressé aucune plainte, ne serait-ce qu’une simple note de protestation à l’organe en question. Et pourtant, les propos étaient suffisamment graves et insultants. Je veux savoir pourquoi Willybrond Télou et ces amis de la HAAC ont cru devoir suspendre deux publications de leur propre pays, parce qu’un sombre clerc du Quai d’Orsay soi-disant ambassadeur se serait plaint au sujet de ces journaux. Où alors, qu’on nous dise, la France est-elle un pays impérialiste oui ou non?
Les Français vont-ils allégrement faire le marché au Togo en pompant nos ressources oui ou non?
A ce qu’on sache, Bolloré est un Français. Gagne t-il anormalement des milliards chaque mois au port de Lomé Oui ou non?
Pourquoi cet ambassadeur ne veut pas que certains Togolais s’offusquent des multiples et multiformes truanderies de la France au Togo. Mon ami Télou, tu m’as déçu et pour avoir pratiqué la même rédaction que toi à la TVT, je te connais assez pour dire que tu es plus valable et plus humain que l’acte que tu as posé. Après, que tu auras lu ceci, le soir, regarde toi dans un miroir et pose toi ces deux questions suivantes:
Suis-je un esclave ou un homme libre?
Suis-je au service d’un l’ambassadeur ou de mes compatriotes?
Triste, vraiment triste. Il te suffisait, cher Télou, d’aller expliquer au Chef de l’Etat qu’une action répressive serait mal appréciée dans l’opinion compte tenu de la nature du plaignant. Faure aurait certainement compris et demandé a son ministre des Affaires Etrangères de calmer le jeu; n’est-ce pas?
Kodjo Antoine EPOU

Boss Shalino

fr_FRFrench
fr_FRFrench