Monday 27 January 2020
Politique

Présidentielle 2020 : ces candidats comédiens  qui prenaient 20 millions pour 20 mille !

 

(kpatimanews.com) Les Togolais iront aux urnes le 22 février prochain pour l’élection présidentielle à laquelle 10 candidats sont en lice. Le nombre de candidat pourrait être plus que cela. Seulement, dans le lot de ceux qui s’agitaient pour briguer la magistrature suprême, il y a beaucoup de comédiens. Certains pour se faire une place sous le soleil croyaient que la caution était de 20 mille au lieu de 20 millions.

Dans ce lot, on retrouve Nicolas Lawson du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR). Depuis qu’il a dévoilé, en février 2019, son intention d’aller à la présidentielle de 2020, l’homme politique a disparu des écrans radars. Personne n’a plus de ses nouvelles. Ses seules sorties médiatiques se résument seulement à des publications des messages d’éveil à la nation sur les réseaux sociaux. Messages dans lesquels, ce candidat malheureux à la présidentielle de 2010 n’hésite pas à tirer à boulet rouge sur le régime de Faure Gnassingbé.

L’autre prétendant qui nourrissait le rêver de concrétiser l’alternance politique au Togo est Dr Christian Spieker. Même s’il n’est pas connu du grand public, ce Togolais de la diaspora était tellement sûr de lui-même. Dans ses tribunes et interviews accordées aux médias de la place, ce juriste multipliait les théories à même de faire sortir le pays de sa crise sociopolitique économique. Il est allé jusqu’à déclarer qu’il va battre à plate couture le Prince de la Marina. Dommage ! Ce Germano-Togolais n’a même pas eu le temps de déposer sa candidature.

 

Pour son cas, certains parlent d’un « rêve brisé ». Ils ont peut-être raison, puisque le jeune homme avait un avenir presque tracé dans la formation politique qui l’a fait révéler au grand public. Mais il a voulu voler de ses propres ailes après être élu adjoint au maire lors des dernières municipales, sous le chapeau des FDR. Dr Jean-Emmanuel Gnagnon, puisque c’est de lui qu’il s’agit, avait créé la surprise en déclarant sa candidature pour le compte de la présidentielle prochaine. Ce dissident des Forces Démocratiques pour la République (FDR) nourrissait sûrement un grand rêve pour sa carrière politique, celui de devenir Président de la République pour « ouvrir la porte d’un nouveau jour » à la jeunesse togolaise. Malheureusement, il ne pourra pas atteindre cet objectif. Il va devoir attendre encore 5 ans pour tenter sa chance.

 

Notons que la présidentielle de 2020 a également suscité des candidatures venant de la part des hommes de Dieu. Il s’agit bien de l’apôtre Sodji Gabriel, fondateur de l’Eglise Internationale des Favorisés de Dieu et du Pasteur Edoh Komi du Mouvement Martin Luther King (MMLK). Mais au final, ces deux hommes de Dieu ont désisté.

 

L’apôtre Sodji, lui, a même déclaré qu’il compte partager sa caution avec les démunis. « L’atmosphère politique actuelle ne me permet pas de maintenir ma candidature pour ce scrutin », a-t-il indiqué.

On peut également citer Gerry Taama , mais lui son cas fera l’objet d’un autre papier sur kpatimanews.com

 

Avec Icilome.com

Boss Shalino

fr_FRFrench
fr_FRFrench