Friday 15 November 2019
Politique

Togo/Assemblée nationale : un nouveau code électoral adopté

Les députés togolais ont voté la réforme du code électoral, ce mardi 5 novembre 2019, au cours de la plénière consacrée au projet de loi envoyé par le gouvernement. Le code électoral modifié intègre dorénavant les dispositions pratiques pour le vote des togolais de l’extérieur. Mais pour une fois, ce code n’a pas recueilli l’unanimité des votes des députés.

Le nouveau code adopté prend en compte les dispositions qui permettront aux togolais de l’extérieur de participer aux joutes électorales majeures dans leur pays notamment la présidentielle et les législatives. Ces togolais de l’extérieur pourront voter dans les 21 ambassades du Togo à l’extérieur sous des conditions très précises. Il faut disposer d’un passeport togolais valide et d’une carte consulaire depuis au moins six mois pour avoir la possibilité de participer au vote depuis l’étranger.

Unir et UFC ont voté pour ce nouveau code électoral qu’elles ont jugé très ouvert et prenant en compte les aspirations exprimées par les togolais de l’extérieur. Cette modification « traduit, à n’en point douter, la vitalité de notre processus de démocratisation » s’est réjoui Atcholi Aklesso, le président du groupe parlementaire Unir.

Le président du groupe parlementaire NET-PDP, Gerry Taama, a pour sa part appelé les députés de son groupe à s’abstenir en raison des lacunes de ce texte. Ce dernier ne comprend pas comment on peut autoriser les togolais au pays à s’inscrire sur les listes électorales par simple témoignage et exiger dans le même temps des togolais de l’étranger, une carte d’identité, un passeport et une carte consulaire. Il s’agit d’une « politique de deux poids deux mesures » a tempêté Gerry Taama avant de conclure que : « nous avons réellement l’impression que le gouvernement donne une ouverture de la main droite et reprend de la main gauche en arrachant tout le poignet des compatriotes à l’endroit de qui la loi est votée ».

Mais la dure loi de la majorité a fait son effet, le nouveau code électoral est passé comme une lettre à la poste. La diaspora togolaise pourra donc voter lors des prochaines consultations électorales, mais il est certain que très peu de togolais répondent aux critères rigoureux du droit de vote.

 

Avec linformateur.net

Joëlinho

fr_FRFrench
fr_FRFrench