Friday 15 November 2019
Opinion

Libre opinion/Togo… Une Vérité Radicale

Merci… Très prévisible… Qui plus, le PSR donne une idée des raisons qui motivent son retrait suspensif. La même raison radicale que tous les autres partis politiques ayant fait défection : les contradictions internes à la C14 qui tiennent d’un manque de rigueur flagrant, le vrai péché originel du regroupement C14… Le PSR en a une formulation des plus extraordinaires d’ailleurs : « S’il est concevable que la C14 puisse en toute connaissance de cause soutenir un candidat déclaré dont le positionnement paraît favorable à la réalisation de l’alternance, la démarche actuelle de la C14 qui, manifestement, s’apparente à une hostilité à toute candidature d’un homme politique est contraire aux finalités des partis politiques et manque, à notre sens, de lisibilité. »

De tout temps l’inconséquence et l’inconsistance, la complaisance et même l’insincérité ont toujours eu raison des alliances politiques togolaises… De tout temps, ce fut pareil et ça continue: notamment 1994 (UTD-CAR), 2005 (Disparition du président Eyadema), 2017-2019 (« The C14 Chronicle » qui continue). Aujourd’hui au moins, les gens agissent en conséquence, quoique tardivement, encore que la malsaine attitude se poursuit dans une lamentable comédie qui n’ose même plus se saborder. La C14 est devenue un fonds de commerce par lequel les gens semblent accrocher ou justifier leur existence. Sortez de là et allez faire votre propre parti politique en y développant vos positions et capacités : une coalition occasionnelle ne peut devenir un cimetière…

Le désir de changement politique au Togo, face à l’invouloir de Faure Gnassingbé et de tous ses Adowuinon, c’est la confection d’une démarche rigoureusement éthique. Elle tient, cette démarche logique et éthique, de la reconnaissance du poids et du rayon d’action de chaque parti politique et du sacre le plus humble du parti politique le plus organisé et le plus outillé. En l’espèce, dans la catégorie des partis politiques désirant concourir à la présidentielle de 2020, il y a lieu de reconnaître et de consacrer l’ANC comme leader, et lui donner toute la confiance ainsi que la responsabilité de porter le Flambeau de l’alternance politique, tout en évitant de lui servir des peaux de banane à longueur de journée. Quitte aux autres partis politiques ou organisations de négocier une Clause de Collaboration présente et future. Au Togo comme ailleurs, en politique comme en mathématique, tout le monde n’a pas les mêmes forces, capacités ou habiletés. Heureusement…

Tout le monde voit la démarche logique, et chacun connaît la meilleure des démarches qui aiderait à revenir aux fondamentaux d’une lutte qui trop s’éternise au Togo. Mais, comme en 1994, la logique ici également s’impose, et la personne ou le camp qui doit s’y résoudre ne veut pas s’y astreindre. Alors la comédie se poursuit… Et généralement cette personne ou ce camp qui alimente le théâtre et son insuccès n’est pas celui que l’on pense; ce n’était donc pas plus Édem Kodjo en 1994, en toute logique contextuelle, que ce ne soit l’ANC aujourd’hui en 2019-2020…

La République a des exigences. Le retour à la République au Togo exige des sacrifices que commande l’atteinte des objectifs supérieurs aux buts individualisés bien éphémères. Au Togo, et aussi longtemps que le terrain en ferait la démonstration, la responsabilité et le leadership, en l’état actuel du terrain, cette responsabilité politique revient à l’ANC jusqu’à preuve du contraire. L’ANC doit tenir le Flambeau de l’alternance au Togo. Le terrain lui donne cette place de leader, et NOUS avons le devoir d’y travailler, ensemble…

Toutes les manigances et prétendues stratégies ne NOUS sont que des pertes de temps, au regard des moyens énormes dont dispose l’imposture en face. C’est l’essentiel et c’est même l’attitude basique à avoir dans les circonstances qui sont les nôtres, et il faut l’exposer clairement et avec lucidité et rigueur. Nul n’ira à une bataille d’importance sans un commandement clair auquel des comptes pourront être demandés par la suite. C’est d’une logique implacable que l’officier supérieur à tous, dans le grade le plus élevé, demeure l’ANC… Et, ce fait irréfutable n’empêche personne d’avoir des ambitions présidentielles assainies, et moins intempestives… Quoi de plus naturel! « Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Éternel, c’est la richesse, la gloire et la vie », et les Proverbes 22:4 nous l’enseignent depuis trop longtemps pour que nous l’acceptons enfin…

La sortie du PSR n’a donc été qu’un prétexte pour asseoir davantage une réflexion qui, pour certains, doit être habituelle, tellement nous la partageons. Pour d’autres personnes, cette réflexion mérite d’être diffusée. Sortez-la de notre groupe généreusement… Cette réflexion de synthèse est d’utilité publique….

Merci
Bâtissons le Togo… En toute Intégrité puisque la vérité libère… Libérons nous pour libérer le Togo…

Tenons bon!

PSA
[23 octobre 2019]
+1(819) 770-6969
Québec, Canada

Joëlinho

fr_FRFrench
fr_FRFrench